Se mettre à l'écoutevers un quotidien plus léger
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > On me dit souvent "d'apprendre à respirer" mais je ne sais pas comment faire.

On me dit souvent "d'apprendre à respirer" mais je ne sais pas comment faire.

Le 07 décembre 2016
On me dit souvent
 RESPIRER: SIMPLEMENT INSPIRER / EXPIRER?
 

Phénomène naturel, automatique, la respiration nous semble être une fonction banale. 

Nous respirons ainsi 15 à 20 fois par minute, soit 21600 fois par jour, sans même y penser, sans même avoir eu besoin d'apprendre.

Notre rythme respiratoire s'adapte, il varie en fonction de notre activité (ou inactivité) quotidienne.
Lent et calme au repos, il s'accélère lors d'une activité physique mais également lors de situations générant émotions (joie, peur, colère, tristesse) et/ou stress.

Plutôt basse, abdominale de façon spontanée, notre respiration se fait alors plus haute, plus thoracique, voire irrégulière, saccadée.

Dans les états de stress chronique cette respiration superficielle s'installe.

Le sentiment de subir, de ne pas savoir respirer, génère  tensions, crispations, croyances et pensées négatives supplémentaires.

Alors il est temps, non pas d'apprendre à respirer, mais de nous mettre simplement à l'écoute de notre respiration, à l'écoute de nous mêmes. 

Dans le plaisir de  prendre un temps pour soi, observons son va et vient, goûtons l'air qui entre qui ressort, laissons nous bercer......Respirer pour se retrouver....

Puis prenons conscience que nous pouvons jouer avec notre respiration, la rendre plus abdominale, plus lente ou plus rapide. Jouer avec les temps d'inspiration et d'expiration, en ressentir les effets....Respirer pour se comprendre....

Peu à peu, nous  modifions naturellement notre façon de respirer en fonction de notre ressenti émotionnel et physique. Activer nos ressources, dans un souffle conscient et maîtrisé....Respirer pour être soi........

L'accompagnement d'un sophrologue professionnel  vous aidera dans cette démarche bienveillante envers vous, joliment illustrée par les propos de l'écrivain Julien Orset Dussart:
 
"Et si nous avions aussi besoin de cela, de ces petits moments d'écart ou d'isolement à se consacrer, quelques secondes parfois, pour être juste soi? Et si dans l'amitié ou l'amour te retrouver toi, nous retrouver nous, commençait par se retrouver soi ou tout simplement encore respirer..."